Au moment où je rédige ces quelques lignes, je peux vous annoncer officiellement que nous venons de repasser au dessus de la barre, symbolique, des 100 adhérents. Cela peut sembler modeste, au regard des enjeux du vélo sur la métropole et de l’intérêt grandissant des citoyennes et des citoyens pour ce choix de mobilité. Mais en réalité, il me semble que le plus important est la dynamique dans laquelle on souhaite s’inscrire.

Comme nous l’avons régulièrement évoqué ici ces derniers mois l’association a beaucoup évolué ces dernières années, l’impact de la pandémie n’ayant, en outre, pas été favorable à son développement, entraînant nécessairement une difficulté pour identifier son activité réelle. Pourtant beaucoup a été fait, et si la croissance des adhésions a repris, c’est grâce à la mobilisation des bénévoles qui ont œuvré, souvent dans l’ombre, à transformer EVAD.

Dernière nouveauté en date : nous avons commencé à utiliser un outil de gestion des adhésions baptisé Pahéko (que peut-être certaines ou certains d’entre vous ont connu sous le nom de Garradin). C’est un logiciel libre (développé et géré à Dijon !) qui offre de nombreuses fonctionnalités, que nous sous-utilisons actuellement, le temps d’apprendre à le maitriser au mieux. L’idée derrière ce changement (assez invisible pour vous) est de simplifier la gestion administrative de l’association afin de nous permettre de nous concentrer sur ce qui nous intéresse vraiment : militer pour le vélo.

Et c’est bien entendu de vélo dont il sera question dans cette newsletter, avec un coup de gueule, une critique (que l’on a souhaité aussi constructive que possible) et le retour sur l’actualité récente de l’association !

Très beau mois de février !