Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > EVAD et les institutions > Sécurité routière en Côte d’Or, EVAD s’engage

Orientations d’actions pour 2013-2017

Sécurité routière en Côte d’Or, EVAD s’engage

mardi 4 février 2014

Tous les cinq ans, la Préfecture de Côte d’Or élabore les orientations qui vont guider les actions pour améliorer la sécurité routière dans le département.

Ces orientations, regroupées au sein du Document général d’orientation (DGO), s’organisent autour d’enjeux définis nationalement, l’alcool, la vitesse, les jeunes et les deux-roues motorisés, ou localement, les modes doux, piétons et cycles.

« Le Document Général d’Orientations doit permettre de définir les axes prioritaires de la politique qui sera mise en oeuvre par l’État, le Conseil général, les principales communes, ensemble ou de façon individuelle, mais aussi de fédérer l’ensemble des acteurs locaux de sécurité routière autour de ces axes prioritaires pour lutter contre l’insécurité routière »

Au côté d’autres acteurs œuvrant aussi pour la sécurité routière, EVAD s’est impliquée très fortement dans l’élaboration de ce document en participant à de nombreux « ateliers » de réflexion et de proposition.
Nous y avons défendu énergiquement un certain nombre de principes : « la sécurité routière concerne aussi la rue », « la sécurité des piétons et des cyclistes, ce doit être aussi la responsabilité des autres usagers », « les conséquences des vitesses inadaptées se font sentir aussi en agglomération et pas seulement sur la route », « les évolutions récentes du code de la route doivent faire l’objet d’information, de pédagogie auprès de tous les usagers, des aménageurs et... des forces de polices ».
Nous avons constaté avec satisfaction que ces principes se retrouvaient au travers de nombreuses orientations d’actions comme on pourra le constater ci-dessous. Ainsi, ce DGO 2013-2017 marque, à notre avis, une évolution tout à fait positive par rapport au précédent, le DGO 2008-2012, qui lui était encore d’inspiration très routière. C’est pourquoi, comme nous en avons informé le Préfet par ce courrier, nous cosignons volontiers ce DGO 2013-2017.
Nous espérons qu’au cours de cinq prochaines années, il suscitera, en plus de celles que nous réaliserons nous-même, de nombreuses actions en faveur de la sécurité routière, notamment en ville.

Orientations d’actions 2014-2017 (extraits)

cyclistes

  • Prendre en compte dans les actions (prévention et contrôle) la pratique du deux-roues (en agglomération, mois de juin – juillet / septembre – octobre) [...]
  • Faire connaître la finalité et les règles de fonctionnement des aménagements cyclables (contre-sens …) y compris aux aménageurs [...]
  • Informer sur les nouveaux aménagements par rapport aux règles cyclables
  • Sensibiliser les usagers au partage de la rue et de la route
  • Rappeler les règles de priorité entre aménagements cyclables et chaussée utilisée par les autres usagers aux intersections
  • Développer le volet « formation » à la pratique du vélo et aux règles afférentes dès le plus jeune âge pour tous les usagers
  • Approfondir l’accidentologie des cyclistes (âge, rôle…) pour mieux la comprendre et mieux cibler les actions
  • Sensibiliser et rappeler les règles relatives aux équipements de sécurité (obligatoire, conseillé) et à la covisibilité (concessionnaires, associations, ateliers de réparateurs)
  • Intégrer davantage le respect de l’utilisation des aménagements cyclables et des règles propres à la circulation des cyclistes dans le contrôle des usagers de la rue et de la route

piétons

  • Favoriser les actions sur le milieu urbain et les grosses agglomérations
  • Cibler les actions sur les périodes de reprise d’activité (septembre – octobre, février – mars…) et la pratique (pointe de 17 h, de 8h à 19h)
  • Prendre davantage en compte la « sur » vulnérabilité des piétons à la vitesse (conditions de circulation) et à leur visibilité (nuit = conditions de visibilité réduite)
  • Sensibiliser les usagers « piétons » et autres usagers aux risques routiers pour les populations jeunes et seniors
  • Faire connaître la finalité et le fonctionnement des zones 30 et zones de rencontre (maître d’ouvrage, aménageurs, usagers …) [...]
  • sensibiliser les gestionnaires de voirie aux règles d’aménagement des passages piéton (pertinence, localisation, règle de conception)
  • sensibiliser les usagers aux règles relatives aux passages pour piétons et à leur respect

vitesse

  • Informer sur la notion de gain de temps, de parcours par rapport aux vitesses (en et hors agglomération)
  • Communiquer, former sur les gains économiques par rapport à la vitesse (en et hors agglomération)
  • Favoriser, développer, encourager la « mobilité durable » (covoiturage, l’écoconduite, vélos, deux-roues motorisés, transport public,…), notamment en milieu professionnel
  • Mettre en place un observatoire départemental des vitesses et des comportements dans toutes les zones (130,110, 90, 70, 50, 30, 20 km/h)
  • Informer, former sur les règles, les effets de la vitesse et les conséquences d’une vitesse inadaptée ou excessive selon les limitations de vitesse (zone de rencontre, zone 30, agglomération,…) et selon le type de véhicules
  • Améliorer la cohérence entre limitations de vitesse, environnement et infrastructures et équipements (feux)
  • Améliorer la lisibilité des limitations de vitesse (zone 30, zone de rencontre,[...]
  • Informer sur les règles en matière de limitation de vitesse par conditions de visibilité réduites [...]
  • [...]

Documents joints


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD