Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Dossiers > L’alter-mobilité > Autopartage : la voiture qui incite à faire du vélo !

« Une voiture, oui mais uniquement quand je veux ! »

Autopartage : la voiture qui incite à faire du vélo !

mardi 31 mars 2015

Si le vélo peut répondre à de nombreux besoins de déplacements — beaucoup plus qu’on ne l’imagine en général —, il reste cependant des cas où la voiture est nécessaire. Mais utiliser une voiture, ne doit plus forcément signifier utiliser « sa » voiture...

Il existe en effet de nombreuses solutions pour utiliser une voiture sans avoir de voiture ! Citons, en plus de la location traditionnelle de véhicules qui impose beaucoup de formalités à chaque utilisation, le covoiturage qui nécessite de trouver une voiture et son chauffeur sur le trajet envisagé (via un site comme mobigo-covoiturage ou BlaBlaCar), la location entre particuliers qui en général nécessite de rencontrer le loueur pour la remise des clés (article Le Monde), l’autopartage entre particuliers qui s’effectue entre amis, voisins ou proches (voir ce guide pratique) et enfin les services d’autopartage.

Le principe d’utilisation d’un service d’autopartage est le suivant : une fois abonné au service, on réserve une voiture (par internet ou téléphone), on la prend en charge à une station (pas besoin de clé, par exemple, à Dijon, on ouvre la voiture avec sa carte mobigo), on la rend à cette même station (voir la vidéo ci-dessous).

Ajoutons à cet inventaire le système parisien autolib’ qui fonctionne selon le même principe que les vélos en libre service : on prend un véhicule à une station, on peut ensuite le rendre dans n’importe quelle autre station.

- Selon l’enquête nationale sur l’autopartage réalisée par l’ADEME


l’autopartage permet…

  • de faire des économies  : la principale raison pour passer à l’autopartage est le coût de revient moins élevé qu’une voiture individuelle. L’autopartage permet à ses usagers de ne pas supporter tous les coûts liés à la possession d’une voiture, notamment les coûts fixes (amortissement et assurance) et ceux liés au stationnement ;
  • de moins utiliser sa voiture : après le passage à l’autopartage, les autopartageurs parcourent 41 % de kilomètres en moins en voiture ;
  • de se séparer de sa voiture : chaque voiture d’autopartage remplace 9 voitures personnelles et libère 8 places de stationnement
  • d’utiliser tous les modes de transport : suite à leur passage à l’autopartage, les autopartageurs utilisent davantage la marche à pied (pour 30 % d’entre eux), le vélo (29 %), les transports collectifs (25 %) le train (24 %), et le covoiturage (12 %) ;

- L’autopartage à Dijon, c’est mobigo-autopartage


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD