Enquête sur la mobilité des usagers du campus de l’uB à Dijon

Le vélo pour désengorger le tramway ?

(actualisé le )

Dans le cadre de leurs études à l’IUT (département GACO), une équipe d’étudiants, en collaboration avec EVAD, a procédé à une enquête sur les modes de déplacements des usagers du campus de l’uB à Dijon. Quels enseignements peut-on tirer des plus de 3 700 réponses obtenues auprès des étudiants et personnels ?

Pourquoi cette enquête ?

À la rentrée 2017, un article de la presse locale (Le Bien Public du 11 septembre 2017) faisait état de la saturation de la ligne T1 du tramway dijonnais, notamment pour desservir le campus.

Cette saturation est, bien sûr, une source d’inconfort pour les usagers actuels du tramway, mais nous estimons surtout que cela n’encourage pas ceux qui utilisent encore leur voiture (22 % des usagers du campus ayant répondu à l’enquête) à l’abandonner au profit du tramway.

Ce même article évoquait les solutions qui avaient été mises en œuvre : ajout d’un rame sur la ligne aux heures de pointe, augmentation légère de la capacité de certaines rames (+ 10 % en supprimant quelques places assises) et, au niveau de l’université, étalement des heures de début de certains cours. Force est de constater que, notamment avec l’augmentation du nombre d’étudiants, ces mesures n’ont pas résolu le problème !
À l’époque, nous avions été surpris de constater que le développement de l’usage du vélo pour accéder au campus ne figurait pas parmi les solutions envisagées.
En septembre 2018, confortés par ce qu’affirmait le dossier de presse de l’annonce du Plan vélo (page 6) : «  Dans les zones denses, il [le vélo] permet par ailleurs d’alléger la charge sur les transports en commun souvent fortement sollicités aux heures de pointe  », nous avons voulu être en mesure d’apprécier le potentiel de report modal du tramway vers le vélo pour accéder au campus. Autrement dit, le vélo peut-il être un moyen de désengorger le tramway ?

Quelques résultats de l’enquête...

MODES DE DÉPLACEMENT

Question 1. Quel mode de transport utilisez-vous le plus souvent pour venir à l’université ? (1 réponse possible)

- Sans surprise, le mode « tramway » arrive en tête ! Quant au vélo, on peut considérer que 9,6 %, c’est peu en valeur absolue, mais les usagers du campus font cependant beaucoup mieux que les actifs dijonnais qui, eux, ne sont que 5,5 % à utiliser le vélo pour aller au travail (enquête INSEE de 2015).

POURQUOI PAS À VÉLO ?

Question 4. Si vous disposez d’un vélo et que vous l’utilisez peu pour venir à l’université, pouvez-vous nous dire pourquoi ? (plusieurs réponses possibles)

- Là aussi, peu de surprises dans les réponses, on sait que les non-cyclistes ont tendance à surestimer les difficultés liées à la météo, comme on sait (voir le Baromètre des villes cyclables) que le sentiment d’insécurité et la crainte du vol font partie des freins bien connus à l’usage du vélo. On peut quand même remarquer que la montée pour accéder au campus n’est pas ressentie comme un obstacle.

D’OÙ VIENNENT LES USAGERS DU TRAM ?

Analyse croisée des réponses aux questions 1 (mode de déplacement) et 5 (origine du déplacement).


- Pour accéder au campus, plus de 74 % des usagers du tramway viennent de Dijon intra-muros (cercle moyen), ils pourraient donc potentiellement tout à fait utiliser le vélo et ainsi, à moindre coût pour la collectivité, contribuer à désengorger le tramway et à le rendre plus attractif pour ceux qui utilisent encore leur voiture !

POUR FAVORISER LE VÉLO...


-  Question 7. Quels moyens seraient à mettre en place pour favoriser le déplacement à vélo ? (plusieurs réponses possibles)
Réponses des usagers du tramway venant de Dijon intra-muros — donc potentiellement utilisateurs du vélo — :

- Ces souhaits sont cohérents avec les réponses à la question sur les freins à l’usage du vélo (voir onglet « POURQUOI PAS À VÉLO ? »)

Pour conclure...

Il ressort de cette enquête que :

  • Il existe bel et bien un fort potentiel de report modal du tramway vers le vélo pour accéder au campus (plus de 74% des usagers du tramway viennent de Dijon intra-muros, voir ci-dessus l’onglet « D’OÙ VIENNENT LES USAGERS DU TRAM ? »).
  • Ce report permettrait, à moindre coût pour la collectivité, de désengorger le tramway. Sans oublier, l’intérêt en termes de santé publique par le développement de l’activité physique chez les étudiants !
  • Pour inciter à l’usage du vélo pour accéder au campus, il faudrait :
    • améliorer les accès cyclables, notamment depuis le centre et le sud de la ville (itinéraires sécurisés, continus, directs...) ;
    • accroître encore l’offre de parkings vélo, notamment abrités et sécurisés ;
    • mieux faire connaître les offres DiviaVélo et DiviaVéloPark.

- On trouvera ci-dessous le questionnaire et l’analyse complète des résultats.

Mots-clés

Partager cette page