Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Actualités > Actualités 2007 > Suffit-il de d’organiser un événement à vélo pour promouvoir réellement le vélo (...)

A propos de Dijon Vélotour 2007

Suffit-il de d’organiser un événement à vélo pour promouvoir réellement le vélo ?

EVAD s’explique !

dimanche 19 août 2007

>>> On pourra lire à la suite de cet article quelques remarques et précisions en guise de réponse aux intervenants du forum, pour le moins animé !


L’association EVAD est régulièrement sollicitée pour être partenaire de manifestations utilisant le vélo sous une forme ou une autre. Bien sûr, comme toute association, EVAD a besoin de se faire connaître, mais elle n’entend le faire que dans un cadre qui lui permette de communiquer son message sans ambiguïté ni parasitage ! EVAD n’accepte donc pas systématiquement ces propositions de partenariats.

Ainsi, cette année comme la précédente, EVAD a décidé de décliner l’invitation des organisateurs du Dijon Vélotour.

Bien sûr nous nous sommes réjouis de voir en septembre 2006 de très nombreux dijonnais découvrir, ou redécouvrir, que l’on peut prendre un réel plaisir à parcourir la ville à vélo. Il en sera certainement de même cette année. Cependant, sous de nombreux aspects, cette manifestation est en contradiction avec nos objectifs de promotion du vélo comme moyen de déplacement usuel, quotidien, alternatif au tout automobile et bon pour la santé.

En 2006, EVAD a activement participé à l’opération « A vélo c’est la santé ! » qui proposait la pratique régulière du vélo notamment comme moyen de lutte contre l’épidémie d’obésité chez les jeunes. Or Vélotour associe étroitement vélo et bonbons : « Des milliers de bonbons pour les petits et les grands », « Un petit creux sur les parcours ? : atelier gourmandises de bonbons » (site internet de l’organisateur).

EVAD souhaite que la voiture devienne un moyen de transports parmi d’autres à n’utiliser en ville qu’avec parcimonie. Or Vélotour est sponsorisé par un constructeur automobile qui, comme tous les autres, cherche par l’intermédiaire de la publicité à préserver la situation hégémonique de ce mode de déplacement. Ainsi, sur son site internet, ce constructeur vante ses 4x4 « écologiques, agiles et facilement manœuvrables en ville ».

EVAD est très sensible au fait que le développement du vélo ne peut s’accommoder de n’importe quel type d’urbanisme. Or Vélotour a pour partenaire une grande surface de meubles nordiques : ce type de commerce, toujours situé à proximité d’une autoroute, repose sur l’usage quasi exclusif de l’automobile et impose donc un urbanisme peu propice au vélo. Les participants à Vélotour se verront offrir un bon d’achat à valoir dans ce magasin : combien seront-ils à s’y rendre à vélo pour en bénéficier ?

Enfin, EVAD est, par tradition, très attachée à la gratuité des actions qu’elle propose aux cyclistes urbains. Or, malgré ses nombreux sponsors commerciaux et des subventions publiques non négligeables, la participation à la manifestation Vélotour reste payante.

Comment dans un tel contexte pourrions nous espérer faire passer notre message clairement !


Quelques remarques et précisions avant de clore le forum pour le moins animé !

- Pourquoi EVAD a-t-elle tenu à justifier son refus d’association avec Vélotour ?

EVAD n’a été associée ni à la randonnée des Grands Crus de Bourgogne ni au Critérium de Dijon, événements qui ont pourtant rassemblé de nombreux cyclistes ! Elle n’a pas eu besoin de s’en justifier car il n’y avait aucune ambiguïté : ces événements bien que vélocipédiques n’avaient clairement rien à voir avec EVAD ! Concernant Vélotour, la forme de l’événement et la communication qui l’accompagne, peuvent conduire certains à penser que fête du vélo du Grand Dijon, balades d’EVAD et Vélotour, tout ça c’est du pareil au même ! Eh bien non : Vélotour et fête du vélo c’est « Canada Dry et whisky » ! Mais bien sûr ce risque de confusion n’est pas du au hasard, la manifestation Vélotour doit sa réussite (relativement à ses propres objectifs !) au fait qu’elle s’appuie habilement sur le nouvel intérêt du public pour le vélo en ville (voir le succès de l’opération Vélib à Paris) mais un surfeur ne crée pas la vague qui le porte !

EVAD s’est contenté d’expliquer pourquoi elle ne pouvait pas, en l’état actuel du concept de cette manifestation, s’y associer mais elle n’a bien sûr ni à conseiller ni à déconseiller d’y participer, ce qu’elle n’a jamais fait ni explicitement ni implicitement !

Certains adhérents d’EVAD ont participé et participeront à Vélotour avec plaisir, d’autres refusent et tous ont leur place à EVAD ! De même que l’on peut aimer ou détester le tour de France et militer à EVAD !

- Beaucoup d’incompréhension donc beaucoup d’agressivité...

Penser ou faire semblant de penser qu’EVAD demande de transporter des armoires à vélo ou d’interdir la vente de bonbons permet de se laisser aller à la dérision à bon compte mais dénote surtout une réflexion quelque peu superficielle.

Que vaut-il mieux pour la collectivité et la planète : que dix clients viennent en voiture acheter chacun une armoire et repartent avec leur meuble chez eux, ou que ces dix clients viennent à vélo ou en transport en commun faire leur choix et qu’une seule camionnette livre ces dix clients ?

Quant aux bonbons, que vaut-il mieux pour résoudre l’inquiétant problème de santé publique posé par l’épidémie d’obésité : proposer aux enfants des ravitaillements et des bonbons tous les kilomètres sous prétexte qu’ils font un peu d’exercice ou bien leur expliquer qu’entre un petit déjeuner et un repas équilibrés il est possible de faire tranquillement une balade à vélo de deux heures uniquement en buvant un peu d’eau ?

- Peu d’effort pour entendre réellement un autre point de vue d’où beaucoup d’incompréhension...

Lorsque l’un des organisateurs de Vélotour affirme qu’EVAD a refusé de s’associer à Vélotour 1ère édition car le port du casque n’y était pas obligatoire, il montre par là une mémoire défaillante mais surtout sa méconnaissance du milieu des associations de cyclistes urbains qui dans leur immense majorité sont, comme EVAD, contre l’obligation du port du casque pour les cyclistes en ville ! Quelques clics sur le site de la FUBicy lui aurait suffit pour réaliser son erreur !

Touchante est la naïveté et l’angélisme d’un intervenant qui dit que finalement Vélotour et EVAD oeuvrent dans le même sens puique tous les deux recherchent l’aimable cohabitation des voitures et des vélos ! C’est encore un fois faire preuve d’une profonde ignorance de la question du vélo en ville : il se s’agit pas de les faire simplement cohabiter "aimablement", il s’agit aussi et surtout de réduire la place de l’automobile en ville et là, c’est autrement plus compliqué ! Cet objectif n’est d’ailleurs pas une lubie d’EVAD c’est un objectif inscrit dans les lois "LAURE " et "LOTI " ainsi que dans le PDU adopté par le Grand Dijon.

Au nom d’EVAD, je remercie tous les intervenants qui ont eu le souci de développer leurs arguments (pour ou contre) sans invectives, ni insultes, ni cris (je rappelle, ou j’apprends, à certains que dans la communauté internet écrire en majuscules c’est HURLER !). Quant aux autres je les laisse face à eux-mêmes.

Il n’est bien sûr pas envisageable ici de répondre en détail à tous les intervenants mais qu’ils sachent que nous sommes à leur disposition lors de nos permanences.

[12/09/07]

Christian Germain, coprésident d’EVAD.


21 Messages

  • EVAD SIGNIFIE DONC Ensemble de Vieux Abrutis Dijonnais...


  • Chers membres d’EVAD,

    J’imagine que vos vies sont bien remplies pour avoir du temps à gaspiller à alimenter une polémique aussi peu constructive contre un évènement qui, en fait, appui votre démarche : mettre le vélo en avant en ville. Il ne me semble pas que votre action consiste à faire fermer IKEA, détruire toutes les voitures ou interdire la vente de bonbons à Dijon. Au contraire je pense que vous devriez offrir vos compétences au combien immenses pour justement aider à ce que voitures et velos puissent cohabiter aimablement et profiter de cette journée pour par exemple sensibiliser les automobilistes en ce sens. Vous auriez pu marcher main dans la main avec vélotour.

    Mais il apparait clairement que vous n’acceptez simplement pas que d’autres aient eu une idée originale et surtout qu’ils aient pu la mettre en place en se passant des services de votre vénérable association.

    José Bovétistes en puissance vous ne pouvez pas vous imaginez à quel point evad se couvre de ridicule, à quel point vos paroles ne sont que bouffonneries, qui, finalement desservent votre action, préférez la reflexion constructive à la simple critique pourquoi ne pas avancer des suggestions, ou même si cela vous empêche de dormir de pouvoir considérer velotour pourquoi ne pas essayer de vous faire connaître plus intelligement plutôt que d’organiser un sous velotour (fête du vélo).

    Dijonnais depuis 24 ans c’est la première fois que j’entends parler d’evad à croire que votre dégout de velotour n’a pour autre objectif que de vous faire un sérieux coup de pub ; vous êtes finalement plus capitalistes que les capitalistes que vous décriez...

    Bien à vous


  • Moi je pense que EVAD est jaloux de la qualité de l’ événement et des moyens engagés pour faire venir du monde alors que les organisateurs sont des jeunes... C’est sur que eux ils sont un peu plus "associatif" dans leur communication.... et donc dans leurs événements...
    A+


  • Voilà le courrier adressé par DIJON VELOTOUR à EVAD en date du 19 juillet 2007. Avec cet élément tout le monde pourra juger en âme et conscience. Pour information, nous n’avons à ce jour pas reçu de courrier de réponse. Je crois que les éléments de réponse sont dans "Suffit-il d’organiser un évènement à vélo pour promouvoir réellement le vélo ?" Nous en prenons donc bonne note.

    Au 16 septembre ! :o)


    Bonjour,

    On m’a informé que le logo de Velotour avait été détourné sur votre site Internet : www.evad-dijon.fr
    Je tiens à vous rapeller que ce logo, a été déposé auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle)comme marque figurative et semi-figurative. Ces marques appartiennent à DTC Sport. Dès lors, vous n’êtes pas en droit d’utiliser ce logo de façon détournée (semi-figurative).

    Par conséquent, notre association vous demande expressément de retirer ce logo de votre site Internet, sans quoi nous engagerons alors les recours nécessaires.

    Bien entendu, vous pouvez à votre aise faire figurer les propos libres de droits tenus par Séastien TONGLET.

    D’autre part, nous sommes très étonnés et amusés de constater que vous ne soutenez pas (c’est un euphémisme) DIJON VELOTOUR. C’est votre choix et donc nous le respectons, comme nous respectons par ailleurs les randonnées mensuelles ou encore la fête du vélo que vous organisez ou co-organisez avec brio. Vous n’êtes pas nos ennemis ou concurrents ou je ne sais quoi d’autre et j’ose espérer que c’est la même chose pour vous. Sans quoi nous marcherions sur la tête ! Que vous ne souteniez pas DIJON VELOTOUR est une chose, mais que vous critiquiez et tentiez de nuire à l’évènement en est une autre. Il est tout de même très étonnant qu’EVAD qui milite pour l’usage du vélo critique le fait que des miliers de personnes décident de faire du vélo à Dijon !? Le vélo à Dijon serait-il la propriété d’EVAD ?

    De plus, je pense que nous sommes (EVAD et VELOTOUR) complémentaires. De votre côté vous militez pour l’usage des cycles et pour l’écologie, du notre nous organisons un évènement à vélo dont le moteur principal est de faire sourire les gens. Effectivement comme vous le notez sur votre site Internet, nous n’avons pas la prétention de réduire l’effet de serre, d’autres comme vous sont plus aptes à prôner et défendre ces valeurs au quotidien. Si nous y contribuons tant mieux mais ce n’est pas l’objectif principal.

    L’autre point de divergence est l’aspect commercial de VELOTOUR. Tout d’abord c’est une association, nous ne faisons pas cela pour nous enrichir. D’autre part, OUI VELOTOUR est commercial car nous vendons la ville. Ensuite le choix de faire payer l’évènement est un parti pris, nous préférons faire payer une prestation de qualité ce qui a un coût et vous ne l’ignorez pas, plutôt que de proposer une prestation gratuite mais moins qualitative. Ainsi, le succès de l’an dernier, et les expériences qui ont par ailleurs été menées nous confortent dans ce choix.

    Avant de finir, je tiens à vous rapeller que l’an dernier je vous avais rencontré afin de vous proposer un partenariat main dans la main : gagnant-gagnant. Vous aviez refusé (motif commercial et port du casque non obligatoire tout comme à la fête du vélo). Les querelles de clocher ne nous intéressant pas, cette proposition est toujours d’actualité.

    Cordialement,


    Pierre-Henri DEBALLON
    Co-organisateur Velotour


  • je partage tout à fait la position d’ Evad.

    Vélo- tour est accaparé par des sponsors qui tirent à eux les profits de la manifestation qui consiste en final à faire de la publicité à bon marché pour IKEA et les autres et attire ainsi des flots de voitures en périphérie ; donc bonjour l’environnement et le vélo n’en profitte pas.

    Evad militte depuis plus de 10 ans et obtient enfin les résultats semés par son opiniatreté et sa volonté. La municipalité actuelle a écouté son message et avec le monsieur vélo actuel met en place une structure vélo .

    Evad est le vélo au quotidien et non le vélo d’un jour ou d’une manifgestation

    bravo à Evad et bonne continuation

    Alain le Breton


    • J’espere bien que Mr Le Breton partage les idées de EVAD il n’en est que le président...
      N’allons tout de même pas jusqu’a dire que VELOTOUR est la cause des voitures en périphérie il n’en est pas n’on plus le vecteur... Je ne pense pas que le 17 septembre il y aura des bouchons près d’IKEA puisque les participants de VELOTOUR vont tous se ruer la-bas pour utiliser leur bon...
      Tout de même c’est aussi notre mairie qui a VOULUE et je dis bien VOULUE qu’IKEA s’installe alors arretons de nous faire pleurer ! ( en posant d’ailleurs des conditions pour qu’IKEA n’est pas de concurrence) mais je ne recherche pas la polémique qui n’est pas ici la question.
      Votre argument des bonbons ne tient pas n’ont plus, avez-vous deja fait une course de velo ? Savez-vous que l’on est AFFAME lorsque l’on fait un vrai effort ? Et que la quantité de calories que représentent les bonbons en question est tout de suite brulée ! Etre contre un événement qui fait bouger les gens en velo alors que l’on est une association de vélo est tout de même un comble surtout quand un de vos argument est le fait que l’on propose des bonbons...
      L’argument du constructeur automobile est absurde, vous avez comme nous une voiture, vous savez leur forces en matière de communication ( des milliards d’euros) et vous savez aussi bien que moi que ce n’est pas VELOTOUR qui va faire augmenter les vente de voitures a Dijon !... Malgré tout ils sont partenaire d’un événement et ce serait du sectarisme ringuard de supprimer toutles sponsors qui n’agissent pas pour la planête.
      D’ailleurs, avez vous vu que comme l’année dernière VELOTOUR est sponsorisé pa PLANET’ERE qui agit pour la planète ? Non sui-je bête j’avais oublié que vous êtes de mauvaise foi...
      Enfin, le FETE DU VELO a été un succès grace a une implication totale du GRAND DIJON, je m’en rejouis mais combien cela a couté au contibuable par rapport a VELOTOUR qui a lui été 3 fois plus important en terme de participants ? La gratuité est donc fortement remise en question pour cette fete du velo, de même, VELOTOUR ne propose-il pas une toute autre offre par rapport au VELOTOUR ?
      De même, je pense que nombreux sont ceux qui véritablement ont étés heureux de rédecouvrir leur ville graçe au VELO et au VELOTOUR et qui peut-etre le dimanche feront du velo alors que ce n’était pas le cas... on ne peut pas dire que VELOTOUR aille a l’encontre de vos actions ?

      Voila autant de question que je me posent et qui remettent en cause vos arguments
      J’attend donc UNE REPONSE SUR CE FORUM POUR QUE TOUS PUISSENT COMPRENDRE, et que vous arretiez de nous montrer que vous savez FAIRE DU VELO et pas les autres
      Merci, cordialment Jean-louis Maric


      • de grâce arrêtez vos chamailleries !!!!

        EVAD et VELOTOUR sont deux entités entièrement différentes avec des objectifs propres ; il faut les accepter et les tolérer et personne n’ est obligé de travailler avec l’ autre ( evad a le droit de ne pas s’ associer à un évènement qui ne correspond pas à ses objectifs et ses statuts tout comme je suppose que peu de gens organisant le vélotour mettent les pieds aux réunions mensuelles d’ evad )

        VELOTOUR créé par des étudiants d’ école de commerce ou en communication leur permet de se faire la main professionnellement parlant ( du genre SUN FESTIVAL ) en utilisant un support porteur et dans l’ air du temps : LE VELO : c’est tout à fait cohérent .
        cet évènement permet sûrement de passer une journée fort sympathique puisque c’est en vélo ( le fait de devoir payer me gêne un peu car le vélo est par définition économique et les sponsors ont l’ air nombreux et importants , enfin pourquoi pas !) mais je pense que cela renforce encore l’ image du vélo loisirs et promenade occasionnelle . Bon nombre de participants ne remonteront pas sur leur bicyclette sûrement avant quelques semaines ou quelques mois .
        Mais il suffit que ceux à qui cela ne convient pas n ’y allent pas : c’est leur droit ( les traiter de ringuards comme plusieurs l’ ont fait dans ce forum ne sert à rien et n’ est pas correct )

        EVAD est de son côté une assocation qui depuis + de 10 ans oeuvre pour améliorer les conditions de circulation des usagers quotidiens de la bicyclette utilitaire ( travail , courses etc ...)
        ses membres ( et notamment les personnes du bureau ) prennent sur leur loisirs et leur temps libre pour rencontrer les politiques , les décideurs , les usagers , les médias etc ...
        je pense qu’ ils sont en partie responsables des améliorations entrevues ces derniers temps dans notre agglomération et que leur travail ne doit en aucun cas être dénigré .
        toutes les fêtes du vélo précédentes ont été organisées par evad sans aucune aide ( le grand dijon et monsieur vélo n’ ont pris en charge que celle de 2007 )
        chacun fait avec ses moyens et son état d’ esprit ( loqique commerciale d’ un côté et dynamique associative de l’autre )

        pourquoi jugez ou classez , ce n’ est pas la même catégorie !

        ne mélangeons pas les genres et respectons le travail de chacun ; personne ne peut se permettre de revendiquer le monopole et le talent pour faire avancer l’ utilisation de la bicyclette

        BON WEEK END ET SURTOUT TOUT LE MONDE A VELO MEME LA SEMAINE !!!!!!!!

        YVES


        • BIEN EN FAIT SOIT TU EST D EVAD OU EN TOUT CAS CONTRE VELOTOUR MEME SI TU N AIME PAS LES CLASSEMENTS...
          SYMPA POUR LES PERSONNES QUI ORGANISENT VELOTOUR
          QUEL MEPRIS
          C EST AUDIEUX
          LA VANNE DE L ANNEE : EVAD MODIFIE LE VELO A DIJON ET RENCONTRE LES DECIDEURS... POUFFFF

          POUR LA FETE DU VELO C EST NORMAL QUE CETTE ANNE CELA AIT PUT MARCHER CAR LE GRAND DIJON SUIVAIT ON VOIT BIEN QUE LES ANNEE AVANT C ETAIT DISONS "TRES CALME"

          sans rancune mais jaimerai quand meme savoir qui est YVES...

          A BIENTOT


          • l’ anomyme qui répond à mon article n’ a même pas le courage de mettre son prénom !!! et se permet de demander qui je suis !

            je ne parle que de respect et de tolérance , cette personne n’ a pas bien lu et ne connaît pas beaucoup les activités et l’ historique d ’EVAD ( il ya 10 ans EVAD avait réuni 800 manifestants dans les rues de Dijon pour la fête du vélo à l’ époque où Mr Poujade ne faisait strictement rien pour nous cyclistes !! )

            bonne continuation à VELOTOUR et à EVAD

            Yves


  • Bon cet article fait débat !!! pour une fois qu’Evad ne supprime pas le forum on peut débattre sur Velotour.
    Moi je suis pour VELOTOUR, quoi qu’on en dise c’est L’EVENEMENT VELO DE L’ANNE alors les jaloux ou les aigris on range son argumentaire au placard et on s’inscrit pour VELOTOUR on découvre sa ville et on rencontre des gens durant un evenement ecologique

    AU FAITE EVAD, RIEN A REDIRE SUR LES DERNIERS ARTICLES DE PRESSE ??? ( CAR C’EST D’HABITUDE VOTRE PROFESSION)

    A bientot les zygomatiques


  • vélotour, je n’y ai pas participé à la première séance parce que cette action me semblait trop commerciale.
    Cette année, je constate qu’il en est de même : faire de la plublicité pour les entreprises et beaucoup moins pour le vélo. ce dernier ne serait qu’un support publicitaire que l’association EVAD n’est pas. Elle défend la pratique du vélo en ville et agit pour la rendre possible à un maximum d’adeptes du vélo ; à voir le succès de la sortie vélo du 3 juin dernier, ils sont nombreux.

    Me déplacer en vélo dans la ville, c’est pour moi une manière commode, rapide, alliant sport, et détente surtout après une journée de travail au bureau. je peux transporter toutes mes courses du marché pour 6 personnes, et bien d’autres colis. et si vous ne pouvez pas tout prendre, pensez à la "circulade" qui propose un service de livraison à vélo. j’emprunte mon vélo aussi bien par temps de pluie ou de neige bien à l’abri sous ma cape de pluie jaune pour être bien vue.

    Le vélo, n’est pas un support publicitaire, il est un moyen de transport non polluant, qui a sa place comme les autres sur les voies de circulation.


  • Nan mais vous êtes complètement ringard chez EVAD ! Désolé, mais en une année, Vélotour qui est un évènement génial a ringardisé votre message. Désolé une fois encore, mais même si le but est en priorité ludique (pourquoi pas d’ailleurs), je pense que ça a aidé beaucoup de personnes à prendre goût au vélo. Voilà. Vous n’avez rien pigé. Et encore une fois désolé, mais aujourd’hui tout le monde connait vélotour, et personne ne connait EVAD... bon courage pour la suite !


  • evad Ensemble Vieillisons Aigris dans Dijon Le 23 août 2007 à 11:11 , par pitch

    Vous qui semblez si préoccupés par notre santé, avez-vous déjà transporté une armoire à vélo ? Vous n’avez rien compris malheureusement


  • Suffit-il de d’organiser un événement à vélo pour promouvoir réellement le vélo ? Le 23 août 2007 à 10:32 , par Michel (heureux de participer au VELOTOUR)

    Vous avez oublié la bache publicitaire pour cet événement placé sur la facede de la Grande Taverne... Bientôt si l’on vous écoute nous ne pourrons utiliser plus que le VTT et manger de l’herbe et habiter dans la foret loin de tout !!!
    Que l’on vous pardonne pour vos absurdités...


    • Je suis très étonné de lire autant de messages agressifs en réponse à un article qui somme toute me parait assez neutre. Quant bien même les raisons évoquées par EVAD vous paraissent insuffisantes pour justifier une non-participation, vous ne pouvez les nier.
      Par ailleurs, cet article ne porte aucun jugement de valeur sur les personnes organisant ou participant à VéloTour, ni même ne critique l’évenement. Pourquoi alors insulter cette association, les gens qui la composent et les actions qu’ils mènent ? À aucun moment cette article ne descend VéloTour, il admet même que l’opération a très bien marché l’année dernière.

      Il y a pour moi une différence fondamentale entre EVAD et VéloTour, qui se situe au niveau du message politique. EVAD (d’après moi) se sert du vélo pour porter des valeurs d’écologie, de développement durable, de rejet de la voiture en utilisant le vélo le plus souvent possible. Je n’ai pas perçu du tout ce message venant de VéloTour. Je ne lui en fait aucun reproche d’ailleurs, mais celà reste pour moi du vélo-loisir. On peut donc comprendre que les valeurs ne soit pas les mêmes et que celà justifie une non-adhération aux principes de VéloTour. Ne mélangeons pas les personnes et les idées. EVAD n’a jamais appelé à ne pas participer à l’évenement. Il est même fort probable que plusieurs de ces membres participeront à cette balade. C’est simplement au niveau des idées qu’EVAD et VéloTour divergent, et on ne peux faire passer cette différence sous silence uniquement parce qu’il s’agit de vélo dans les deux cas.

      Dans plusieurs articles je peux lire que les adhérents d’EVAD sont aigris du fait que VéloTour soit une telle réussite. Admettez que la seule aigreur que l’on puisse lire sur ces pages est celle contenue dans les messages de réponse. En quoi celà gêne-t-il qu’une association refuse de participer à un évenement ? Je crois finalement qu’il y a des interêts très importants derrière cette balade à vélo, et que parmi tous les non-dits de ces messages, je serai surpris de savoir qui se cache derrière tous ces pseudonymes ; ).

      Bon vélo à tous, que ce soit tous les jours ou simplement le dimanche ! ; )

      Julien MIOTTE


      • Je m’autorise à reprendre la plume (ou le clavier) pour dénoncer cette énaurme faute qui me met une belle honte :
        par "non-adhération" je voulais bien évidemment dire "non-adhésion".
        Bon vélo à tous.


      • merci julien pour cet article plein de bon sens , de lucidité et de sagesse

        Yves


      • Je remercie, moi aussi, Julien pour ses commentaires pleins de bon sens et de tolérance. J’ai été très surpris de l’agressivité (pour ne pas dire de la hargne...) dont plusieurs personnes (toutes anonymes, évidemment) ont fait preuve dans ce forum suite à la décision d’EVAD de ne pas s’associer d’une façon ou d’une autre au VELOTOUR. Dans le contexte d’une société civile qui revendique volontiers ses qualités démocratiques, ça fait un peu désordre. On ne peut s’empêcher de penser que cette agressivité pourrait bien être motivée par de basses considérations d’intérêt... Sinon quoi d’autre ? Pour ma part, je comprends bien qu’EVAD n’ait pas souhaité s’associer à une opération de toute évidence commerciale, car telle n’est pas sa vocation. EVAD doit absolument conserver son indépendance, aussi bien du point de vue politique que commercial.
        Il reste vrai que aucune "consigne" de non-participation au VELOTOUR n’a été donnée aux adhérents d’EVAD (je peux en témoigner, étant adhérent moi-même), ce qui est bien conforme à l’état d’esprit qui prévaut au sein de cette asso : souci de l’intérêt général, respect des autres et de leurs idées.
        Bonne balade le 16 à tous ceux qui participeront au VELOTOUR, en espérant pour eux le beau temps !
        Thierry DUBROCA


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD