Nouveau plan de circulation

Epidémie de sens uniques à Saint-Appolinaire Courrier au maire - 11 décembre 2007

(actualisé le )

... nouveau plan de circulation très pénalisant pour les cyclistes (résidents ou non dans ces rues) puisque cela les met dans la situation d’avoir à choisir entre faire un long détour ou commettre une infraction...

Ce courrier fait suite au courrier que des habitants de Saint-Apollinaire ont fait parvenir à EVAD.


Monsieur le Député-Maire
Mairie
21850 Saint-Apollinaire

Le 11 décembre 2007

Objet : circulation des cyclistes dans les rues de l’Avenir, de Bourgogne et d’Alsace

Monsieur le Député-Maire,

Dans plusieurs rues situées dans des quartiers résidentiels de votre commune ont été très récemment instaurés des sens uniques.

Cela répond sans doute à une demande des riverains soucieux de préserver leur tranquillité et désireux de faciliter la circulation automobile. Cependant ce nouveau plan de circulation est très pénalisant pour les cyclistes (résidents ou non dans ces rues) puisque cela les met dans la situation d’avoir à choisir entre faire un long détour ou commettre une infraction.

Quelques semaines après le « Grenelle de l’environnement » et la déclaration de Madame la Ministre de l’Economie invitant les français à se mettre au vélo, il semblerait peu compréhensible que la circulation des cyclistes soit rendue plus difficile en voulant favoriser celle des automobiles !

Le code de la route prévoit la possibilité pour les maires d’autoriser les cyclistes à emprunter dans les deux sens les rues à sens unique pour les automobiles. De tel « double-sens cyclables » sont à juste raison de plus en plus nombreux sans que cela pose de problème de sécurité. Pourquoi ne pas recourir à cette possibilité à Saint-Apollinaire ?

Par ailleurs, concernant la rue de l’Avenir, compte tenu de leur importance, les travaux de reconfiguration de cette voie semblent relevés de l’application de l’article L228-2 du code l’environnement. L’instauration d’un simple « double-sens cyclable » dans cette rue suffirait à mettre ces travaux en conformité avec l’esprit de la loi.
Veuillez, Monsieur le Député-Maire, agréer l’expression de nos meilleurs sentiments.

Pour les coprésidents,
Christophe Barre et Christian Germain,
le secrétaire, Alain Le Breton


Partager cette page