Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Dossiers > Accidentologie > Double sens dangereux ? Non ! La vitesse ? Oui !

Accidentologie dijonnaise en 2007

Double sens dangereux ? Non ! La vitesse ? Oui !

A Dijon comme ailleurs !

mardi 12 août 2008

Le rapport sur les accidents corporels [1] de la circulation à Dijon pour l’année 2007 montre que, d’un point de vue global (toutes catégories d’usagers confondues), la tendance à l’amélioration manifeste durant les années 2002, 2003 et 2004 est malheureusement stoppée depuis 2005 ! En cela la situation dijonnaise est conforme à la situation nationale.

Les piétons victimes de la vitesse en ville

L’explication la plus probable de ce phénomène est sans doute à chercher dans un certain relâchement du respect des limitations de vitesse en ville. En effet, on constate qu’à Dijon en 2007, 20% des accidents corporels sont dus à une vitesse excessive.

Autre indicateur pouvant confirmer cette hypothèse, si de 2002 à 2004, il y avait en moyenne par an 16 accidents graves [2] de piétons, de 2005 à 2007, il y en a eu 32 ! La sécurité des piétons à Dijon reste donc préoccupante et elle ne résoudra pas par la multiplication des passages piétons puisque 40% des accidents de piétons à Dijon ont lieu sur des passages piétons (voir cet article) ! Et, rappelons-le, ce ne sont pas les vélos qui mettent en danger les piétons : en 2007 comme en 2006, un seul accident de piéton sur 66 a impliqué un cycliste (et le rapport ne dit ni qui est responsable ni si l’accident a été grave). Autrement dit, tous les piétons, sauf un, blessés ou tués l’ont été par un véhicule motorisé !

Du mieux pour les cyclistes !

En 2007 à Dijon, il y a eu 24 accidents corporels de cyclistes (aucun tué et seulement 3 blessés graves [3]). Depuis 2002, il n’y a jamais eu aussi peu d’accidents de vélos à Dijon ! Comme ailleurs, plus il y a de cyclistes,
plus leur sécurité s’améliore (voir cet article) !

N’en déplaise aux oiseaux de mauvaise augure qui annonçaient les pires catastrophes dans les doubles sens cyclables instaurés en 2006 au centre ville, sur les 24 accidents de vélos survenu en 2007, aucun n’est du à une collision frontale ! A Dijon, comme ailleurs, les double sens cyclables ne sont pas accidentogènes !

Pour plus de sécurité, des propositions...

A lecture du rapport 2007 , nous ne pouvons que renouveler les propositions faites à la suite de celui de 2006 (voir cet article) : il est urgent de s’attaquer au problème de la vitesse en ville, il est urgent de supprimer les « autoroutes urbaines », il est urgent de multiplier les "vraies" zones 30 ainsi que les zones de rencontre qui ont été récemment introduites dans le code de la route. Et bien sûr, il faut continuer à faire de la place au vélo en ville !

On peut aussi espérer que la légère tendance à la modération de la circulation automobile (nombre de kilomètres parcourus et vitesse), constatée en France cette année et due à la hausse des prix du carburant, pourra aussi aider à l’amélioration de la sécurité de la circulation en ville.

EVAD

P.-S.

La défense des deux roues motorisés ne fait pas partie des objectifs d’EVAD, mais en tant qu’association citoyenne, elle ne peut que s’inquiéter de la sur-représentation des usagers de deux roues motorisés (notamment jeunes) dans l’accidentologie tant dijonnaise que nationale. Il faut inciter les jeunes à l’usage du vélo !



Notes

[1c’est à dire ayant entraîné au moins un mort ou un blessé, hospitalisé ou non

[2accidents ayant causé au moins un tué ou un blessé grave

[3A Dijon depuis 2002, c’est chez les cyclistes que la proportion d’accidents graves est la plus faible !

1 Message

  • l’hivers approche Le 6 septembre 2008 à 10:23 , par kamboua

    Kamboua Mohamed*

    3 avenue du président kenedy

    21600 longvic

    L’hiver approche et son lot de route verglassante aussi.

    Je vais au boulot régulierement en vélo mais j’avoue qu’en hivers, les chaussées verglassante, les chasses neige qui basculent le surplus de neige a proximité des trotoires pour ne pas dire sur les voies vélos m’agace sérieusement.

    Et puis c’est bien connu seul les grands axes font l’objet de l’attention soutenu des villes.

    Alors y aura t-il une prise de conscience des maires afin que le vélo ne soit pas seulement utilisés en été et au printemps mais aussi 3 mois en hivers.


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD