Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Dossiers > Du code de la route au code de la rue > Contresens cyclables et rues étroites en zone 30

Contresens cyclables et rues étroites en zone 30

mardi 14 novembre 2006

En zone 30, instaurer un double sens cyclable dans une rue très étroite n’est pas une incongruïté, et ce n’est pas une spécialité dijonnaise !

- à Bordeaux :

(Extrait de
"Les contresens cyclables de la théorie à la pratique", Congrès du Club des Villes Cyclables Lille - 20 octobre 2005,
Frédéric Héran, chercheur à l’IFRESI- CNRS)

- à Gand (Belgique) :

(Extrait du diaporama code de le rue de l’ADAV

P.-S.

"Le bon sens des contresens", fiche de l’ADAV



5 Messages

  • Contresens cyclables et rues étroites en zone 30 Le 5 mai 2008 à 14:02 , par Guy

    Des questions se posent sur les voies étroites en sens interdit avec les vélos en contre-sens autorisé.

    Que doit on faire quand une voiture croise un vélo et qu’il n’y a pas de place. Doit-on monter sur les trottoirs ( quand on le peut) ?
    Doit-on faire comme sur les petites routes étroites reculer pour se garer pour laisser de la place aux autres, ....


  • Contresens cyclable et rue étroite Le 15 novembre 2006 à 13:57

    Pas mal la logique " ils le font bien ailleurs pourquoi pas chez nous" !.... Ça marche aussi avec "les Etats-Unis font la guerre à des pays souverains pour leur piquer leur richesses, la France fait pareil dans les pays d’Afrique"...

    Votre argumentaire est faible.


    • Contresens cyclable et rue étroite Le 15 novembre 2006 à 20:39

      C’est curieux comme tout ce qui va dans le sens de la politique cyclable rend certains nerveux ! A quoi bon critiquer (fielleusement ?) l’argumentaire d’EVAD sur ce sujet (argumentaire qui ne se limite heureusement pas à cette remarque tout à fait secondaire d’ailleurs). Si on s’intéressait plutôt au fond des choses, ce serait peut-être plus constructif... Plus on favorisera la circulation des vélos, plus il y en aura. Plus il y en aura, moins on aura de pollution en ville, moins on aura de bruit, moins on défigurera la ville avec le stationnement des automobiles (de plus en plus "auto-immobiles" d’ailleurs...).
      Autre question à méditer : le droit de rouler en ville, donc de polluer, serait-il supérieur en valeur absolue au droit de pouvoir respirer un air le moins pourri possible ?


      • Contresens cyclable et rue étroite Le 18 novembre 2006 à 12:36

        Ce que j’entendais par mon précédent message (intentionnellement provocateur) c’est le MANQUE de réflexion qui conduit à faire passer vélos et voitures dans des ruelles de 2 à 3 mètres de large.
        La meilleure solution serait tout bêtement d’interdire les voitures en "hyper centre ville".

        Faites donc un tour devant l’entrée de la cour d’appel ( rue amiral Roussin) : le trottoir ainsi que la piste cyclable sont CONSTAMMENT occupés par des voitures en stationnement illégal ( voitures
        avec plaques minéralogiques de l’état bien sûr ).

        Le pouvoir politique local n’a que faire de la pollution et des autres arguments pro vélo , c’est LUI qui touche les taxes sur le carburant.

        Mettre en place le système contre-sens... Déjà c’est moyen réaliste, mais en plus si c’est fait SANS réflexion, NI répression... Alors c’est une baudruche et un projet voué à l’échec.

        Encore une fois je ne prendrai JAMAIS la rue Bouhier en contre sens cycliste. Je n’ai pas l’âme d’un suicidaire.
        Je pense que pour étayer mes dires je vais faire quelques clichés photographiques à l’avenir.


        • Contresens cyclable et rue étroite Le 9 décembre 2006 à 14:50

          Bonjour,
          vous qui écrivez ces lignes vous n’avez pas bien regardé notre site et les photos sur Bordeaux. Il n’y a pas qu’à Dijon qu’il y a des rues étroites. Je comprends que ce soit nouveau pour les dijonnais, mais avec de la bonne volonté de part et d’autre ; ce qui se fait ailleurs et qui marche bien peut se faire également à Dijon.Il est vrai que les dijonnais ont été matraqués pendant près de 30 ans par une politique du tout voiture en ville , mais il faut bien reconnaitre aujourd’hui que cette façon de penser est arrivée à son terme et qu’il faut maintenant revoir sérieusement sa copie pour le bien être de tous.


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD