Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Actualités > Actualités 2009 > FNAUT & EVAD : « Apaisons la ville ! »

Semaine de la mobilité 2009

FNAUT & EVAD : « Apaisons la ville ! »

Conférence de presse commune du 21 septembre 2009

mardi 22 septembre 2009

Partageant de nombreux objectifs en matière de mobilité, la FNAUT-Bourgogne et EVAD ont décidé, pour la première fois, de tenir le 21 septembre 2009 une conférence de presse commune sur le thème

« Le tramway arrive à Dijon, profitons-en pour apaiser enfin la ville ! »

La FNAUT-Bourgogne (Fédération Nationale des Usagers des Transports) et EVAD (Ensemble à Vélo dans l’Agglomération
Dijonnaise
) ont invité les habitants de l’agglomération dijonnaise à profiter de la Semaine de la mobilité pour découvrir les
possibilités de déplacement, financièrement avantageuses mais trop souvent méconnues, offertes par les transports collectifs et
par les solutions intermodales combinant l’usage du transport collectif avec celui de la marche à pieds, de la bicyclette ou de la
voiture.

Les deux associations interpellent les pouvoirs publics nationaux et locaux , qui doivent répondre à de nombreux défis :
- réduire les nuisances excessives du trafic routier et leur impact sur la santé publique,
- accélérer la régression insuffisante du nombre et de la gravité des accidents de la circulation,
- maîtriser la congestion routière, qui pénalise notre économie,
- combattre l’exclusion sociale qui frappe les ménages non motorisés,
- satisfaire la demande actuelle du public et éviter la saturation de certaines lignes et gares,
- limiter la dépendance à l’égard du pétrole, dont le prix augmentera inéluctablement,
- enrayer le dérèglement climatique, qui s’aggrave plus vite que prévu.

Il y a urgence, le bricolage n’est plus d’actualité. Miser sur le seul progrès technique (en particulier sur la voiture électrique)
pour relever ces défis relève de l’illusion, et il faut s’attaquer au fond du problème : le rôle excessif joué par l’automobile en
milieu urbain.

Une telle perspective n’a rien d’utopique : il n’y a rien à inventer. Une panoplie complète et fiable de modes alternatifs est
disponible : marche, vélo, transports collectifs, parcs-relais, covoiturage, autopartage. Seule peut manquer la volonté politique
de l’exploiter systématiquement
.

Pour l’apaisement de la circulation motorisée, la FNAUT et EVAD présentent 3 propositions, basées sur
3 constats faits au sein de l’agglomération dijonnaise :

- Premier constat : Dans un contexte général d’amélioration de la sécurité routière, l’accidentologie de la circulation
augmente à Dijon
(voir cet article) et les usagers les plus vulnérables (piétons) paient le plus lourd tribut.

Proposition  : Mettre en place les conditions du respect des usagers les plus vulnérables :

  • en luttant par tous les moyens (communication, prévention, sanctions) contre la vitesse
    excessive des véhicules dans notre agglomération,
  • en luttant contre le stationnement anarchique et illégal des véhicules(trottoirs,
    intersections, aménagements cyclables, voir ces images édifiantes !),
  • en accélérant la mise en place du « schéma directeur en faveur des cyclistes » adopté en
    2004 par l’agglomération et en élaborant rapidement le « schéma directeur en faveur des
    piétons
     » !

- Deuxième constat La mise en place des deux lignes de tramway va profondément modifier notre paysage urbain

Proposition

  • Étendre largement les « zones 30 » à tous les quartiers, en y réalisant des aménagements de voirie
    vraiment spécifiques, conformes à la nouvelle règlementation et propres à apaiser la circulation.
    Tendre vers le concept de « ville 30 », dans lequel seules les liaisons inter-quartiers tolèrent la
    circulation à 50 km/h.. Créer de nombreuses « zones de rencontre ».
  • redéfinir le plan de circulation afin d’éviter que ne se créent spontanément des « itinéraires bis »
    permettant aux véhicules de continuer à traverser inutilement la ville.

- Troisième constat Le chantier du tramway va compliquer temporairement la circulation

Proposition

  • Mettre en place un système de prêt de vélos gratuit sur longue durée (à l’exemple de ce qui s’est
    fait à Bordeaux) afin d’inciter un maximum de dijonnais à renoncer à utiliser leur voiture en ville,
    diminuant ainsi la pression de la circulation automobile.


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD