Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Le courrier des lecteurs > « Faudra-t-il un mort pour qu’on nous entende ? »

Courriel du 28 août 2009

« Faudra-t-il un mort pour qu’on nous entende ? »

M. Nicolas P. de Dijon

dimanche 27 septembre 2009

Au carrefour du pont des Tanneries à Dijon, spectaculaire accident dû à une vitesse manifestement excessive. Un riverain nous fait part de ses inquiétudes :
« Par chance, hier soir, aucun cyclistes n’était au milieu lorsque la voiture a traversé le carrefour en décollant du sol.
 »



[...] j’habite à l’intersection rue du petit Cîteaux / rue Daubenton.

[...] nombreux courriers adressés à monsieur le directeur de la sécurité publique
de côte d’or, monsieur le maire, la sécurité routière de côte d’or. La seule réponse que j’avais eu venait de la mairie, qui m’a dit de me rassurer puisque le carrefour sera réaménagé d’ici 2011... Mais d’ici là... Combien de victimes ?

[...] le quartier est encore sous le choc de ce qui s’est passé hier soir. Rappelons que nous sommes en ville, donc vitesse limitée à 50. Alors regardez bien les photos en pièce jointe, et dites-moi comment cette situation est possible en zone 50 ?

[...] J’attire aussi votre attention sur l’arrière-plan de ces photos... Voyez le nombre de cyclistes qui y passent. Pourtant aucun aménagement. Par chance, hier soir, aucun d’entre eux n’était au milieu lorsque la voiture a traversé le carrefour en décollant du sol.

[...] nous en sommes au 4ème ce mois-ci. Et nous, habitants de l’immeuble qui fait le coin, n’en finissons plus de ramasser pare-chocs entiers et pièces détachées devant notre porte. Jusqu’au jour où un véhicule finira dans notre salon...

[...]


la réponse d’EVAD

On en peut que partager votre inquiétude ! En effet EVAD mène avec constance une campagne pour "apaiser la ville", ainsi nous sommes intervenus à ce sujet avec la FNAUT lors d’une conférence de presse commune dans le cadre de la semaine de la mobilité 2009.

S’il peut être raisonnable de ne pas se lancer dans des aménagements cyclables lourds qui pourraient être remis en cause par la construction du tram, il est, à notre avis, moins raisonnable d’attendre que le tram arrive pour espérer que le vitesse se calme d’elle même !

Nous allons intervenir à ce propos lors de la commission extra-municipale dijonnaise consacrée aux déplacements.

P.-S.

[Photo Nicolas P.]



Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD