Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > Actualités > Actualités 2009 > Conférence « Urbanisme et mobilités douces »

Jeudi 19 novembre

Conférence « Urbanisme et mobilités douces »

Pour une ville apaisée et durable !

vendredi 30 octobre 2009

Après le « code de la rue » en 2007 et la « dépendance à l’égard de l’automobile » en 2008, c’est à «  Urbanisme et mobilités douces  » que sera consacrée la conférence de cette année 2009. Bien sûr on retrouve, en filigrane derrière tous ces thèmes, le souci d’EVAD d’« apaiser » la ville en y diminuant la pression de l’automobile, cela dans l’intérêt de tous, automobilistes compris !

Retrouvez la conférence en vidéo !

Vous avez dit « urbanisme » ?

Même si le sujet passionne moins les dijonnais que le projet de tramway, chacun sait que notre ville est en train de procéder à l’élaboration de son PLU (Plan Local d’Urbanisme qui remplace le Plan d’Occupation du Sols). Ainsi, dans quelques semaines lors de l’enquête publique, les dijonnais auront à se prononcer sur ce PLU auto-proclamé « écoPLU » ! Les citoyens, et parmi eux les cyclistes urbains, devront pourvoir le faire en toute connaissance cause !

Un PLU est un document règlementaire, technique, donc assez complexe, mais c’est un document au combien important puisque c’est lui qui va décider de l’évolution de la ville pour les décennies qui viennent : Où seront construits les habitations ? Quelle hauteur pour les immeubles ? Où seront situées les zones d’activités ? Quelle sera l’offre de stationnement ? Etc...

Vous avez dit « mobilités » ?

La forme de la ville, la répartition des lieux habitation, de loisir, de travail, de commerce influent manifestement sur le besoin de mobilité : une zone pavillonnaire sans commerce, sans école va imposer de nombreux et longs déplacements pour accéder à ces services...

Vous avez dit « douces » ?

Une offre pléthorique de stationnement automobile au pieds des habitations, bureaux ou usines, pas de place pour garer un vélo dans son immeuble ou sur son lieu de travail, des boulevards rectilignes à 2x2 voies, autant de facteurs sur lesquels le PLU peut agir et qui peuvent être déterminants pour freiner ou au contraire favoriser l’usage des transports en communs ou des modes doux de déplacements.

L’exposé introductif d’Anne Gentil (urbaniste [1]) puis le débat qui suivra nous permettront de mieux appréhender les rapports entre urbanisme et mobilité et nous aideront certainement à répondre aux questions suivantes...

Comment concevoir la ville du futur pour ...

- limiter le besoin de déplacements contraints,
- faire que les modes de déplacements doux (marche à pied, vélo) répondent à la majeur partie des besoins de mobilité,
- réduire le recours à l’automobile
- permettre à la rue de (re)devenir aussi un lieu de vie sociale au lieu de n’être qu’un tuyau à écouler le trafic automobile !

[L’accès à la conférence est naturellement libre et gratuit !]

Lu dans la presse (le BP 19/1109)

P.-S.

Merci à dijon.ecolo pour la « captation » de la confrérence !


Notes

[1Directrice du bureau d’étude dijonnais URBICAND, Anne Gentil anime régulièrement des formations auprès des collectivités locales (par exemple : « Approche Environnementale de l’Urbanisme », « Construire des politiques intercommunales d’urbanisme de qualité »)

Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD