Ensemble à Vélo dans l'Agglomération Dijonnaise
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise
L’ASSOCIATION DES CYCLISTES URBAINS DU GRAND DIJON - Membre de la FUB
Fédération française des Usagers de la Bicyclette

Accueil > EVAD et les institutions > EVAD et Dijon Métropole > Où en est le vélo à Chenôve ?

Echange de courriers avec la Mairie

Où en est le vélo à Chenôve ?

Une politique cyclable communale un peu « cavalière » !

mardi 28 février 2012

La politique cyclable de la seconde ville par la taille de l’agglomération dijonnaise reste peu transparente, peu lisible et adopte parfois des méthodes un peu « cavalières »...

A la suite de notre « recours gracieux » à propos de l’absence de double sens cyclable (DSC) dans des rues en zone 30 à Chenôve, nous avions rencontré en août 2011, les services de cette commune. Engagement avait été pris de consulter un bureau d’étude sur la possibilité de mettre en place ces DSC...
Sans réponse, plusieurs mois après, nous avons estimé nécessaire de relancer la mairie. Nous en avons profité pour solliciter un entretien à propos de la politique cyclable de la commune.
On trouvera ci-dessous notre courrier du 2 décembre 2011, la réponse de la mairie en date du 1er février 2012 et enfin quelques commentaires de notre part.



Monsieur le Maire - Mairie - 21200 CHENOVE

Le 22 décembre 2011

Objet : politique cyclable de la ville de Chenôve - demande d’entretien

Monsieur le Maire,

Nous avons au mois d’août dernier rencontré vos services à propos de la possibilité d’instaurer des doubles sens cyclables dans les rues Alfred Changenet et Charles Poisot. Après un échange de vues très intéressant, il avait été convenu qu’un bureau d’étude serait consulté sur la faisabilité de ces aménagements. Nous souhaiterions connaître l’état d’avancement de la réflexion à ce sujet.

Par ailleurs, nous sommes interrogés, et nous nous interrogeons nous-mêmes, sur le court tronçon de piste cyclable de la rue Gay-Lussac ? Dans quel projet d’itinéraire s’insère-t-il ? Pourquoi a-t-il été rendu obligatoire ? Les services de la Préfecture ont-ils été, comme il se doit en la matière, consultés ?

Plus généralement, nous souhaiterions, afin de pouvoir être en mesure de répondre à de multiples interrogations, avoir une vue d’ensemble des projets de votre commune pour développer l’usage des modes de déplacement actifs. Cet objectif est, à juste titre, l’une des composantes de l’importante opération de renouvellement urbain en cours dans votre commune.

Nous nous permettons donc de solliciter un entretien pour aborder de façon constructive ces différents sujets.

En espérant que ce courrier retiendra toute votre attention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.

Christian Germain, Jean-Louis Seuzaret (coprésidents)


Réponse de la Mairie de Chenôve

JPEG - 80.3 ko
JPEG - 62.5 ko

Commentaires

- rue Gay-Lussac : rappelons d’abord que depuis plus de dix ans les aménagements cyclables sont par défaut simplement conseillés et donc non obligatoires. Ils ne peuvent être rendus obligatoires qu’exceptionnellement et après avis de la préfecture (Article R431-9) ! Dans cette rue, le trafic n’a rien d’exceptionnel (pas pire, par exemple, que la traversée de Saint-Apollinaire où la piste cyclable n’est pas obligatoire !). D’autre part, la piste rue Gay-Lussac étant bidirectionnelle et située sur un seul côté, son caractère obligatoire contraint les usagers à traverser deux fois la rue pour aller du boulevard Palissy à l’avenue R. Carraz. Quel gain en matière de sécurité ? Quant à l’affirmation « Toutes les démarches auprès de la Préfecture de la Côte d’Or ont été effectuées », elle est pour le moins cavalière ! En effet, si la préfecture a bien été sollicitée pour avis , elle ne l’a été qu’en janvier 2012 donc bien après la pose de la signalisation et de plus... la préfecture n’a pas encore donné son avis (à la date du 28/02/12) !

- les doubles sens cyclables (rues Charles Poisot et Alfred Changenet) : contrairement à ce que nous avaient proposé les services de la mairie en août dernier, la réflexion sera « conduite en interne », donc pas de demande d’avis d’un bureau d’étude ! Ces rues en zone 30 restent donc à sens unique pour les cycles, sans arrêté municipal le justifiant, ce qui n’est pas conforme à la réglementation !
- la politique cyclable communale : en gros , c’est « vous verrez, ce sera très bien ! ». Eh bien, on aimerait bien voir ce que la commune envisage de faire pour rattraper son retard en ce qui concerne le développement du vélo sur son territoire. Notre demande d’entretien, restée lettre morte, mérite mieux nous semble-t-il !


Contact | | Plan du site | Mentions légales | RSS 2.0 | Haut de page | SPIP 3.0 | Squelette scolaSPIP
Ensemble à Vélo dans l’Agglomération Dijonnaise (FUB)
Directeur de publication : le président d'EVAD